eglise saint martin

 

Bohin
 



# ÉGLISE ST MARTIN DE L'AIGLE


Informations et renseignements : Pour plus d’informations dans l’église  des triptyques sont à la disposition des visiteurs (Anglais, Français) ainsi qu’un panneau de synthèse sur l’évolution architecturale avec plan de situation des vitraux, statues, tableaux.
www.eglisesaintmartin.com

# Contact
 


 
L'édifice forme un ensemble original, mais cependant harmonieux, dû à cinq époques. Son  originalité réside dans la stratification architecturale qu'elle renferme: du XIè au XXè   siècle, chaque période a laissé une trace.

L'église fut fondée au XIè siècle. De cette époque, date la tour de l'Horloge et l'Abside. En  1426, la chapelle du Rosaire fut construite puis transformée et agrandie de 1494 à 1499 dans  le style gothique flamboyant pour former le côté nord, en même temps que l'on construisait la  grosse tour dont le rez-de-chaussée forme la première travée de ce bas-côté.
De 1546 à 1563, l'église s'agrandit au sud sous la forme d'une nef latérale. En 1567, lors des  guerres de Religion, l'église fut saccagée puis réaménagée en 1583.

Un superbe et imposant retable fut installé en 1655. 

Pendant la Révolution, elle devint Temple de la Raison et de l'Etre Suprême, lieu de réunion et  entrepôt. 
Vers 1890, l'abbé GONTIER fit modifier les volumes de l'église en faisant construire une voûte  en briques creuses sur la nef et le chœur et installa dans l'église un mobilier néo-gothique  (autels latéraux, table de communion, lustre…). 
En 1935, l'abbé GIRARD entrepris d'importants travaux de restauration du mobilier: suppression des éléments néo-gothiques, aménagement de l'orgue, création de vitraux, magnifique baptistère et mobilier

Dès 1947, suite au bombardement, il a fallu remédier à la disparition de six verrières anciennes et deux verrières du XXè siècle. Le mobilier et les statues intérieures de l’église sont remaniés, où des œuvres contemporaines  fraternisent heureusement avec les anciennes. A l’extérieur, sur la façade place St Martin, neuf statues de sculpteurs connus, sont intégrées dans leurs niches style Renaissance. Tous les apports d’après-guerre constituent un des premiers exemples d’intégration de l’art contemporain dans un monument historique. Ceci a permis le classement de l’église en 1992.

vous pouvez télécharger ici le dépliant intégral présentant l'église :

version française
version anglaise

Zoom sur le retable, les vitraux, les statues :
 


Télécharger ici la notice spécifique :
version française
version anglaise